Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Administration / Tous les services communaux / Communication / Commémoration du 11 novembre 1918 - Communiqué du Bourgmestre David Lavaux

Commémoration du 11 novembre 1918 - Communiqué du Bourgmestre David Lavaux

Mesdames, Messieurs,

La question ne s’est pas posée de savoir s’il fallait commémorer, dans le contexte de confinement actuel, l’Armistice du XI novembre. Oui, il faut se rappeler et rendre hommage.

Nous ne pouvons en effet pas oublier les 9 millions de combattants tués entre 1914 et 1918 sur les fronts européens et les 20 millions blessés, les millions de veuves et d’orphelins.

Les mandataires communaux ont tenu, en votre nom à tous, à s’incliner devant chaque monument de notre commune et faire mémoire de ces hommes qui se battirent courageusement, qui furent déportés en Allemagne, qui subirent dans leur chair les affres et les brimades de l’occupant allemand.

Il s’agit aussi de rendre également hommage, particulièrement au cimetière d’Erquelinnes, aux combattants des pays alliés qui furent à nos côtés.

Oui, se souvenir est pour nous un devoir. Il est au cœur de notre identité nationale et européenne, il tisse un lien solide entre les générations et il contribue puissamment au rapprochement entre les peuples.

Nous devons mesurer ce que fut l’engagement de celles et ceux qui ont vécu la guerre. La guerre, ce ne sont des images d’un monde virtuel ; elle s’est vécue chez nous, dans nos maisons et dans nos rues ; il faut savoir

  • qu’Erquelinnes et Grand-Reng furent évacués de force au début du conflit,

  • que des tirs d’artilleries firent des victimes à Hantes comme à Montignies,

  • que des combats eurent lieu dans nos rues et que des gens y furent abattus dans les derniers jours de la guerre,

  • que nos écoles furent transformées en hôpitaux, ou servirent à accueillir des centaines de réfugiés de St Quentin,

  • que plus de 600 jeunes d’Erquelinnes et des villages environnants furent déportés de force en Allemagne dans des wagons à bestiaux au départ de la gare d’Erquelinnes et que beaucoup moururent de faim.

Et ils doivent surtout savoir que derrière chaque nom gravé sur nos monuments, il y avait une vie, celle d’un jeune de notre village qui a fait son devoir.

Puissions-nous nous en rappeler lorsque la tentation nous vient parfois de nous plaindre et de gémir.

Puisse ce XI novembre 2020 être porteur d’un message de paix, de fraternité et de solidarité à l’image de ce qui fut vécu par nos soldats et nos populations en ces temps difficiles.

Vive la Belgique !
Vive le Roi !

Le Bourgmestre
David Lavaux

 

 

 

Actions sur le document
Communication